19 mars 2003. L’usine « Pechiney » d’Auzat, qui employait environ 250 personnes et tournait en continu, ferme brutalement et définitivement ses portes. L’usine de Tarascon-sur-Ariège quant à elle, n’emploie plus qu’une quarantaine de personnes et son avenir semble incertain. Ces deux usines ont été pendant plusieurs décennies les moteurs de l’économie locale. Ce fort passé industriel marque encore le territoire. De l’histoire économique restent des traces physiques et empruntes mémorielles qui forgent le territoire, et l’histoire collective de ses habitants. Entre anciennes et nouvelles générations comment est perçue cette histoire et comment est abordé l’espace territorial maintenant que Pechiney s’est retiré ? Comment imaginer et agir sur le lieu du vivre-ensemble, sur le rapport à la mémoire ? Comment provoquer la transmission ? Vidéo, son et photographie sont les medias de cette exploration menée par l’association « Caméra au poing », entre la réappropriation du passé et le passage à de nouvelles dynamiques. Les deux réalisatrices de ce web-documentaire sur l'après-Pechiney en Ariège, Valérie Guillaudot et Gwladys Deprez, ont profité de deux ans de résidence de création pour venir à bout de cette entreprise en réalisant un beau travail avec les élèves du collège de Tarascon-sur-Ariège qui sont allés à la rencontre d’anciens employés et d’élus. Après la projection de ce documentaire, une rencontre avec les deux réalisatrices permettra de préciser le travail qu’elles ont effectué.

pechiney Crédits : Caméra au Poing / Thomas Guillin

Entrée Gratuite